Investir à la bourse

Fondement #10

La structure du portefeuille de placements

Progression
%

Les 6 principes de la structure PORTEFEUILLE 101:

Ces principes visent à maintenir un portefeuille qui produise un rendement à long terme supérieur aux indices de référence, tout en minimisant le risque de perte financières.

1 - Une structure explicite et permanente

Une structure explicite définit :

les catégories de placements que le portefeuille devrait détenir et

la proportion que chaque catégorie devrait représenter.

La structure spécifie combien investir dans chaque catégorie de placements, peu importe les conditions du marché.

2 - Des paramètres de base

Deux paramètres influencent la structure du portefeuille : sa taille et l'horizon de rendement.

L'horizon de rendement est la période minimum pendant laquelle un investisseur prévoit détenir un placement, avec une probabilité négligeable qu'il ait besoin de le liquider.

3 - Le lien risque-rendement

Il existe un lien entre l’horizon de rendement et le risque d’un placement.

Les placements comme les liquidités et les obligations comportent peu de risques pour un investisseur dont l’horizon de rendement est court. A contrario, ces placements sont risqués pour un investisseur dont l’horizon de placement est long, par exemple une personne qui économise en vue de la retraite. Leur faible taux de rendement équivaut à une perte de capital qui se cumule à chaque année

4 - La prépondérance des titres à dividendes

Les titres à hauts dividendes occupent la partie la plus importante du portefeuille. Pour deux raisons :

Les titres à dividendes ont une meilleure performance historique que les titres de croissance;

Le dividende est comme un gain en capital, qu’on perçoit graduellement dès lors qu’on possède le titre.
.

PORTEFEUILLE 101 répartit les titres à dividendes comme suit :

A - Actions ordinaires (Canada),

Les titres sont alloués aux industries qui comptent les entreprises à hauts dividendes:

Banques et sociétés d’assurances

Fiducies de placements immobiliers (FPI*)

Services aux collectivités

Sociétés de télécommunications
.

B - Actions ordinaires (États-Unis),

Les titres sont alloués à deux secteurs :

Les BDC*

Ces sociétés n’existent qu’aux États-Unis, paient de hauts dividendes et donnent accès au marché des entreprises privées.

Les FCF*

Il existe un vaste choix de ces fonds dont la plupart paient de hauts dividendes.

Concentrer les titres à dividendes américains dans des BDC* et des FCF* simplifie la tâche de l’investisseur et lui permet de bénéficier de l’expertise de gestionnaires de fonds spécialisés.

C - Actions privilégiées

Les actions privilégiées constituent la partie essentielle des titres à revenus fixes. En date de février 2021, on peut investir dans des titres ayant une cote de crédit satisfaisante (PFD-3) qui offrent des rendements de dividendes supérieurs à 4%.

5 - La diversification

Une diversification adéquate diminue le risque du portefeuille (1). Un risque moindre se traduit par une plus faible volatilité.

Le capital est réparti dans des types de placements faiblement corrélés. Ceci est possible en investissant dans différentes industries, différents types de titres, différents marchés et différentes devises. L’allocation d’une partie du capital dans des fonds communs de placements de même que dans des fiducies de placement immobilier (FPI*) ajoutent des éléments de diversification particuliers au portefeuille (2).

6 - Investir dans des entreprises et industries incontournables

Les incontournables incluent des:

entreprises dont le leadership et le rendement financier sont exceptionnels,

industries dont on estime que la croissance et la rentabilité seront exceptionnelles.

La structure du portefeuille

La structure suivante s’applique à des portefeuilles de plus de 50,000 $, ayant un horizon de rendement minimum de 10 ans:

F10 - Structure1

* Pour les portefeuilles d'une valeur inférieure à 50,000 $, consulter le fondement Mon premier portefeuille.

(1) Les titres à revenus fixes
(2) Les titres à hauts dividendes
(3) Les titres d'entreprises incontournables
(4) Les titres de métaux précieux

Autres repères

1 - Le taux-cible de dividende minimum des titres à dividendes est 4% ;

2 - Dans un portefeuille de plus de 250,000 $, aucun titre d’entreprise ne devrait représenter plus de 4% du total.

3 - Le portefeuille est investi dans une proportion de 60% Canada et 40% États‐Unis et autres.

4 - L'encaisse et les dépôts (dont le rendement est quasi nul) ne devraient pas excéder 10% du portefeuille.

Le nombre de titres à détenir

Les opinions varient quant au nombre de titres que le portefeuille devrait détenir.

Jack Bogle, président-fondateur de Vanguard, a toujours prôné une grande diversification: “Your odds of finding the next Apple are low. Don't try to find a needle in the haystack. Buy the haystack. You eliminate stock risk, style risk, and manager risk.” (3)

Warren Buffett, patron de Berkshire-Hathaway, voit les choses différemment : “Diversification is protection against ignorance. It makes little sense if you know what you are doing.” Selon lui, un portefeuille diversifié compte 5 titres qui représentent 50% du portefeuille et 15 titres qui font 30% du total.

Deux grands investisseurs de notre temps, de la même génération (4). Avec des opinions aux antipodes l’une de l’autre.

La position de PORTEFEUILLE 101

Contrairement à Jack Bogle, PORTEFEUILLE 101 propose une structure de portefeuille qui précise les caractéristiques des titres à détenir. Dans cette structure, les titres à dividendes (incluant les actions privilégiées), représentent 65% du total.

Contrairement à Warren Buffett, nous croyons que l’investisseur moyen n'a pas les connaissances ni les outils pour prendre le risque d'investir l’essentiel de son capital dans quelques titres.

Déterminer le nombre idéal de titres à détenir est un exercice subjectif. L’important est de retenir les 6 principes énoncés plus haut.


(1) Les avantages de la diversification, Finance & Investissement, 19 janvier 2017
(2) Why diversification matters, Fidelity Investments
(3) Extrait du livre The Clash of the Cultures, Jack Bogle
(4) Bogle est décédé en 2019 à l’âge de 90 ans. Buffett aura 91 ans en août 2021.