Stabiliser le portefeuille avec des actions privilégiées

25 octobre 2019

Les actions privilégiées sont des placements méconnus d’une majorité d’investisseurs.

Pourtant, elles constituent un outil qui apporte à la fois stabilité et rendement à un portefeuille performant.

Return

https://portefeuille101.com/index.php/les-principaux-types-de-placements/actions-privilegiees/

Qu’est-ce qu’une action privilégiée?

Une action privilégiée est considérée comme un titre hybride parce qu'elle possède à la fois des caractéristiques d’une action ordinaire et celles d’une obligation. Le fondement Les actions privilégiées résume ces caractéristiques.

Le rôle des actions privilégiées

Les actions privilégiées sont moins volatiles que les actions ordinaires parce qu’elles sont assorties d’un dividende fixé au départ et parce que leur valeur n’est pas directement liée à la rentabilité de l’entreprise.

De par leur nature, elles contribuent à assurer une plus grande stabilité du portefeuille. En ce sens, leur rôle est similaire à celui des obligations. Ainsi, tel qu’expliqué dans Les titres à revenus fixes, une partie du capital doit, à tout moment, être investie dans des titres dont le rôle est d'assurer la stabilité du portefeuille, tels que des actions privilégiées ou des obligations.

Qu’en est-il du rendement des obligations?

Depuis 1981, le rendement des obligations a été exceptionnellement élevé, soit 6,6% dans les années ’80 et 4,4% dans les ’90 (1). Mais une bonne partie du rendement réalisé durant de cette période est dû au fait que les taux d’intérêt ont été en constante diminution, comme le démontre le graphique suivant qui indique l’évolution des taux d’intérêt hypothécaires aux États-Unis :

Interest rates_1

Mais cette baisse des taux qui a entraîné des rendements exceptionnels, n’existe plus aujourd’hui. De fait, on se retrouve dans la situation contraire. Les taux ne peuvent plus baisser, au risque de devenir négatifs.

C’est dire qu’il n’y a pas de scénario gagnant avec les obligations gouvernementales. Si les taux demeurent à leur niveau actuel, on touche un rendement  annuel famélique d’environ 1,5% pour un terme de 5-10 ans. Si les taux montent, la valeur des obligations détenues baissera pour compenser la hausse des taux d’intérêt.

Les taux d’intérêt payés sur les obligations corporatives sont un peu plus élevés, mais cela dépend de la cote de crédit de l’entreprise émettrice. Selon le relevé publié par Edward Jones en date du 22 octobre 2019, le rendement des obligations corporatives serait légèrement inférieur à 2,5% pour un terme de 5 ans (2).  De plus, au contraire d’une obligation gouvernementale, une obligation corporative comporte un risque de défaut tout comme une action ordinaire ou privilégiée.

Comparer le rendement des obligations et des actions privilégiées

Le graphique suivant compare le rendement des actions privilégiées avec celui des obligations fédérales canadiennes de 2077 à 2017:

Obligations vs Priv_2

Source : T.E.Wealth

Ce qu’on observe, c’est que non seulement le taux de rendement historique des actions privilégiées est significativement plus élevé que celui des obligations, mais l’écart augmente avec le temps.

Selon un cabinet spécialisé cité par le quotidien Le Devoir, les actions privilégiées offrent de meilleures perspectives de préservation du capital […] Actuellement, si l’on considère une grande gamme de scénarios sur les taux d’intérêt, nous croyons que cette catégorie d’actif représente une bonne valeur, surtout par rapport à d’autres catégories de revenu fixe.(3)

 

Nota: Comparer le rendement des dividendes ordinaires vs privilégiés

Normalement, le taux effectif du dividende d'une action privilégiée d'une entreprise est supérieur au taux du dividende payé sur ses actions ordinaires. La raison est que l'action ordinaire offre un potentiel de croissance (de la valeur de l'action et de son dividende) alors que le potentiel de croissance de valeur de l'action privilégiée est très limité et que son dividende, lui, n'augmentera jamais (dans le cas d'une action privilégiée perpétuelle). L'actionnaire est donc prêt à accepter un dividende ordinaire moindre, confiant que l'action prendra de la valeur et que le dividende augmentera dans le futur.

Mais il arrive que le taux du dividende ordinaire soit plus élevé que celui du dividende privilégié. Cela peut signifier que les investisseurs doutent du potentiel de croissance de l'action ordinaire et de son dividende.

Avant d'acheter une action ordinaire d'une entreprise, il est intéressant de vérifier l'écart de rendement entre le dividende ordinaire et le dividende privilégié. Cela donne une bonne idée du degré de confiance des investisseurs vis-à-vis l'entreprise.

Les actions privilégiées: un meilleur choix

Présentement, les actions privilégiées perpétuelles (4) constituent un meilleur choix que les obligations, pour les raisons suivantes :

Le rendement du dividende d’une action privilégiée d’une grande entreprise canadienne excède facilement 5%, comparé à un rendement d’intérêt de 1,5% (en date d’octobre 2019) sur une obligation fédérale de 5 ans.

 Le dividende est sujet à un taux d’impôt inférieur au taux d’impôt applicable aux revenus d'intérêts.

En cas de faillite de l’entreprise, il est vrai que les détenteurs d’obligations ont préséance sur les détenteurs d’actions privilégiées, mais ceux-ci ont quand même préséance sur les détenteurs d’actions ordinaires.

Si le dividende est cumulatif, l’entreprise peut en retarder le paiement (ce qui est très rare). Dans un tel cas, le dividende demeure dû à l’actionnaire. Entretemps, aucun dividende ne peut être versé aux détenteurs des actions ordinaires de l’entreprise.

Même si le dividende n’est pas cumulatif, l’entreprise qui suspendrait indéfiniment le paiement du dividende privilégié aurait énormément de difficulté à lever du capital dans le futur. C’est pourquoi un tel cas est extrêmement rare.

Il est toutefois recommandé de s'en tenir aux actions privilégiées de grandes entreprises bien établies. La raison est que le volume de transactions des actions privilégiées est souvent faible. Il peut alors être difficile de revendre des actions privilégiées de plus petites entreprises au prix souhaité. 


(1) What Real Returns Should Bond Investors Expect?, March 13, 2018

(2) Rates at a glance, Edward Jones

(3) Les actions privilégiées réhabilitées, 9 avril 2016

(4) Cette caractéristique est expliquée dans le Fondement Les actions privilégiées

Partagez cet article:

Articles connexes

Compare 1

Bâtir un indice de référence crédible

Les 3 piliers du succès en matière de placements

Les 3 piliers de PORTEFEUILLE 101

PORTEFEUILLE 101 © Tous droits réservés

PORTEFEUILLE 101 © Tous droits réservés