Fondement #10c

Chiffre_3

Les obligations

Progression
%

Une obligation est un titre de créance émis par un gouvernement ou par une entreprise. Elle a une "valeur nominale" fixe, par exemple $1000.

L'obligation comporte une date d'échéance prédéterminée, au terme de laquelle le détenteur sera remboursé un montant égal à la valeur nominale du titre.

L'obligation est assortie d'un intérêt payable au détenteur, soit à un taux fixe ou à un taux qui peut varier selon les années (taux appliqués sur la valeur nominale).

Une fois émises, les obligations se transigent à des prix qui fluctuent selon leur valeur au marché. Le prix du marché d'une obligation dépend du niveau des taux d'intérêt en vigueur et de la cote de crédit des organismes émetteurs.

Avantages

Le principal avantage d'une obligation est que le capital et les intérêts sont garantis par l'émetteur. Dans le cas d'une entreprise, le paiement des intérêts sur obligations a préséance sur le paiement des dividendes.

Désavantages (risques)

Présentement, les intérêts payés sur les obligations gouvernementales sont négligeables (un peu moins de 2% pour un terme de 10 ans). Le rendement extrêmement faible des obligations entraîne en réalité une perte de capital pour le détenteur, laquelle devient de plus en plus importante à mesure que la période de détention s'allonge.

De 1997 à 2016, le rendement des actions privilégiées a toujours dépassé le rendement des bons du trésor 5 ans d'au moins 2%, ce qui est extrêmement significatif:

rendement supérieur des actions privilégiées

Et il s'agit ici du rendement avant impôt.

Une obligation gouvernementale de $10,000 rapporte un revenu d'intérêt net d'impôt de $125 par année. Un placement de $10,000 en actions privilégiées rapporte un dividende net d'impôts de $325. Ainsi, chaque année, le détenteur de l'obligation reçoit $200 de moins. Après 10 ans, il aura subi un manque à gagner de $2,000, soit 20% du capital investi.

Les Baby Bonds

Les Baby Bonds sont des titres obligataires à haut rendement émis par des sociétés dont les titres sont transigés sur le marché américain. Comme ils sont cotés et transigés de la même manière et sur les mêmes parquets que les actions de sociétés, on les désigne comme Dette Négociée en Bourse (Exchange Traded Debt).

Les Baby Bonds ont les caractéristiques suivantes :

→ Leur valeur nominale est typiquement de $25.

→ Ils sont émis pour des périodes pouvant varier de 5 à 50 ans (le terme usuel est de 8 à 15 ans).

→ Ils sont rachetables à leur valeur nominale, au gré de l’émetteur, généralement 5 ans après la date d’émission.

→ Contrairement aux obligations conventionnelles, ce sont des dettes subordonnées (non garanties).

→ En cas de faillite, leur remboursement a préséance sur les actions privilégiées et ordinaires.

→ Le paiement d’intérêt prévaut sur le paiement des dividendes privilégiés et ordinaires.

Le rendement des Baby Bonds varie en fonction du risque perçu par les acheteurs. Ainsi, leur rendement va de 4% à 12%. Idéalement, on recherche un rendement qui se situe entre 7,5% et 9%. Pour en savoir plus sur ce type de titre, consulter Les Baby Bonds : des revenus fixes à haut rendement

Verdict

Avec le temps, les revenus produits par le capital (dividendes, intérêt) deviennent plus importants que le capital lui-même.

En raison du faible rendement des obligations gouvernementales, l'investisseur devrait éviter ce genre de placement. Plusieurs sociétés émettent également des obligations. Celles-ci ont en général un rendement supérieur à celui des obligations gouvernementales. Cependant, le rendement n'est pas assez élevé pour en justifier l'achat, compte tenu que les intérêts sont imposés à un taux supérieur au taux d'imposition des dividendes.

À long terme, les actions privilégiées de grandes sociétés constituent en général une alternative plus rentable que les obligations. À cela, s'ajoutent les Baby Bonds qui constituent un complément intéressant aux actions privilégiées. Ce sont des placements qui comportent des caractéristiques distinctes et qui offrent de hauts rendements à risque limité.


Le quatrième type de placement:

PORTEFEUILLE 101 © Tous droits réservés

PORTEFEUILLE 101 © Tous droits réservés