Fondement #10d

Chiffre_4

Les fonds de placement

Progression
%

Il existe deux sortes de fonds de placements:

1.  Les fonds mutuels

Un fonds mutuel est un fonds constitué de sommes investies par plusieurs investisseurs pour bénéficier des avantages du placement collectif et de la gestion par des professionnels.

En échange du montant qu'il contribue, l'investisseur reçoit des unités de participation (des "parts") dans le fonds en question.

Chaque fonds mutuel a un profil de placement défini au départ. Ce profil peut être défini en fonction du type de placements (actions, obligations,…), des secteurs d'activités visés (ressources, industries particulières,…), des caractéristiques des titres détenus (actions à dividendes,...), de la géographie (Canada, États-Unis, Asie,...), etc..

La valeur d'une part équivaut à la valeur marchande des placements que le fonds détient, divisé par le nombre de parts en circulation.

Cette valeur change tous les jours, en fonction de la variation du prix du marché de chacun des placements détenus par le fonds.

Pour cette raison, le gestionnaire du fonds charge des honoraires, calculés en pourcentage de la valeur marchande des titres détenus. Les frais de gestion annuels d'un fonds mutuel peuvent représenter 1,5% à 2,5% de la valeur du fonds. En plus des honoraires annuels, certains fonds chargent au départ des frais d'acquisition pouvant atteindre 5% du montant investi. D'autres chargent des frais de disposition si les parts sont vendues avant un certain nombre d'années.

Avantages

Le principal avantage d'un fonds mutuel est qu'il permet au détenteur de parts d'investir dans un grand nombre de titres, sans avoir à choisir lui-même chacun des titres dans lesquels il acquiert une participation. Il s'en remet entièrement au gestionnaire.

Désavantages (risques)

Le premier désavantage d'investir dans un fonds mutuel est que les honoraires de gestion sont très élevés. Par exemple, si le portefeuille du fonds réalise un rendement annuel de 6% et que les frais de gestion sont de 2%, le rendement net de l'investisseur sera amputé de 33%.

Le deuxième désavantage: il est démontré qu'année après année, le rendement net de plus de 80% des fonds mutuels est inférieur à leurs indices de référence.

La plupart des fonds mutuels se gardent bien d'informer leurs détenteurs de leur performance historique par rapport à leurs indices de référence . Pour ces détenteurs, il est donc difficile d'identifier les fonds qui ont une performance historique acceptable.

Verdict

À moins d'être en mesure d'identifier de façon probante les fonds communs qui ont une performance historique supérieure à leurs indices de référence, l'investisseur devrait éviter ce genre de placements.

2. Les fonds négociés en bourse (FNB)

Un FNB est un fonds qui détient un capital de départ fixe, lequel est investi dans une variété de titres. Les actions d'un FNB sont négociées en bourse comme les actions d'autres entreprises.

i) Les FNB indiciels reproduisent des indices boursiers connus.

Ce sont des fonds gérés "passivement". Pour cette raison, ils comportent des frais de gestion beaucoup plus bas que les fonds communs (moins de 1%). Statistiquement, les FNB indiciels ont de meilleurs rendements que les fonds communs pour des périodes de 3 à 5 ans.

ii) Les FNB gérés activement sont des fonds à capital fermé (FCF*).

Ils sont gérés par un gestionnaire attitré qui décide dans quels titres le capital disponible est investi.

Trois éléments à retenir, généralement:

1. Les FCF ont un profil d'investissement précis.

Ils sont soit spécialisés dans des secteurs particuliers (métaux précieux, ressources,...) ou des types de placements (actions ordinaires à dividendes, actions privilégiées, fiducies, obligations, options, ...).

2. Les FCF paient de hauts dividendes.

Plusieurs FCF, surtout sur le marché américain, paient des dividendes à des taux de 7 à 10%.

L'une des techniques employées pour générer des tels rendement est "l'effet de levier", c'est-à-dire que le fonds emprunte à des taux relativement bas pour augmenter le volume des titres achetés, lesquels paient des dividendes à des taux plus élevés.

3. La valeur marchande des FCF diffère de la valeur marchande des titres qu'ils détiennent.

Cet écart constitue une information très importante pour l'investisseur.

Lorsque la valeur marchande du FCF est inférieure à la valeur marchande des titres détenus, le FCF se transige à escompte. Dans le cas contraire, il se transige à prime. Ce genre d'écart n'existe pas dans le cas des fonds mutuels.

Lorsque le FCF se transige à escompte, ceci veut dire que l'investisseur paie sa quote-part des titres détenus à un prix inférieur à leur valeur marchande. C'est à la fois une aubaine et une marge de sûreté pour l'investisseur.

Le pourcentage d'escompte ou de prime sur les FCF est une information disponible sur les sites web des émetteurs.

Avantages

Les FNB indiciels permettent d'investir, à peu de frais, dans des indices boursiers connus, ou dans des secteurs précis et souvent plus risqués. Investir dans un FNB permet de répartir le risque sur plusieurs titres à la fois.

Les FCF qui paient de hauts dividendes constituent une alternative à la détention de titres individuels, ce qui est surtout intéressant pour le marché américain qui est plus vaste et plus complexe que le marché canadien. De plus, ces FCF procurent les meilleurs rendements qu'un investisseur puisse espérer obtenir d'un placement conventionnel.

Désavantages (risques)

Le risque d'un FNB est similaire à celui de détenir des actions. La différence est que le risque est réparti sur plusieurs titres. La probabilité de plus-value, mais aussi de moins-value, substantielles est d'autant diminué.

Verdict

Les FNB indiciels sont indiqués pour celui qui veut investir dans un indice boursier à peu de frais. Nous recommandons l'achat de FNB indiciels uniquement pour investir dans le secteur des métaux précieux. Ceci évite de choisir des titres individuels et répartit mieux le risque de secteur.

Plusieurs FCF américains qui paient des dividendes de 8% + sont des placements intéressants pour générer un haut revenu à moindre risque, sur un marché avec lequel l'investisseur canadien est moins familier.

Cependant, on ne doit investir dans un FCF seulement si celui-ci se transige à escompte.


Dans le prochain fondement, nous verrons que le portefeuille de placements comporte une structure dans laquelle différents types de titres sont représentés, dans des proportions établies d'avance.

Une structure explicite qui permet de maintenir l'équilibre du portefeuille, peu importe les aléas du marché:

La structure du portefeuille

PORTEFEUILLE 101 © Tous droits réservés

PORTEFEUILLE 101 © Tous droits réservés