Investir à la bourse.

Fondement #4

Comprendre les notions de risque et de rendement

Progression
%

Lorsqu'il évalue ses alternatives de placements, l'investisseur est partagé entre:

  Le désir d'obtenir un rendement financier supérieur et

  La peur de perdre une partie de son capital.

 

Plusieurs investisseurs ont une conception erronée du risque

Selon la théorie moderne du portefeuille, plus l'investisseur vise un haut taux de rendement, plus il doit  prendre de risques.

Or, cette prémisse est fausse.  Car elle suppose que la perte du capital investi est le principal risque dont il faut se prémunir.

Un rendement médiocre sur placements entraîne un manque à gagner qui se cumule à chaque année. Ce manque à gagner constitue une perte de capital. Plus longue est la période de détention de titres dont le rendement est médiocre, plus la perte de capital sera importante.

Le graphique suivant compare la valeur de 2 placements de 1,000 $ dans 10 ans. L’un a un rendement annuel de 1% et l’autre de 7,25% (1). Après 10 ans, le rendement cumulatif obtenu sur le deuxième placement est supérieur au capital investi au départ.

F4- Capital après 10 ans

La perte de rendement est un risque contre lequel on doit se prémunir

Certains prétendent que le risque de perte est plus élevé si on place l’argent dans des actions que dans un compte d’épargne ou un dépôt garanti…

Est-ce vraiment le cas ?

Il est possible qu’après 10 ans, le panier d’actions perde de la valeur. Mais il pourrait aussi prendre de la valeur. Les probabilités de gains ou de pertes de valeur sont influencées par des facteurs externes (état des marchés, performances des titres, …) mais aussi par la façon dont l’investisseur gère son portefeuille de placements.

Il n’y a pas de perte ou de gain assurés, mais un risque de perte et une possibilité de gain. En revanche, dans le cas ci-haut, il est certain qu’un rendement cumulatif de 1% par année représente une perte de capital significative par rapport à un rendement cumulatif de 7,25%.

 

Deux (2) éléments à retenir

1 - Le rendement perçu sur l’argent investi représente une création de capital. 

2 - À long terme, le rendement accumulé devient plus important que le capital investi au départ.

 

Se protéger du risque d'un rendement médiocre

À long terme, un rendement médiocre sur le capital représente un risque plus important que la perte du capital de départ. D'où la nécessité que l’investisseur se focalise sur le rendement que son placement devrait générer. Sachant que c'est le rendement qui constituera la partie essentielle du capital.

__________________________________________________

(1) Un taux de 7,25% se justifie considérant les rendements annuels sur 50 ans du S&P 500 (10,8%) et du TSX (9,3%).