L'Atelier

Analyse de titre

BNS logo

1er septembre 2020

Cette section présente l'analyse d'un titre, basée sur le modèle et les critères décrits dans le fondement Choisir et analyser un titre. Il s'agit d'un modèle d'analyse simplifié, un point de départ utile pour effectuer une première sélection de titres.

Le texte qui suit analyse le titre de Banque Scotia (BNS).

Banque Scotia est l’une des 6 grandes banques à charte canadiennes, dont celle qui a la présence internationale la plus importante. Elle offre une vaste gamme de produits et services, dont des services bancaires aux particuliers et aux entreprises, des services bancaires privés, d’investissement et de gestion de patrimoine ainsi que des services liés aux marchés des capitaux. Elle dessert 10 millions de clients au Canada et 15 millions dans le reste du monde. La provenance de son bénéfice net est comme suit :

* Canada 55%

* Asie Pacifique 23%

* États-Unis 9%

* Antilles 5%

* Autres 8%

Elle gère des actifs évalués à $1,200 milliards et compte plus de 97,000 employés (1).

Elle verse un dividende dont le rendement effectif est 6,5%. Pour cette raison, dans la structure PORTEFEUILLE 101BNS est considéré comme un titre à haut dividende (institutions financières).

Nous allons analyser le titre à la lumière des critères d'analyse spécifiques aux titres à dividendes.

Banque Scotia
(TSE: BNS)

BNS graph

CATÉGORIE: Titres à hauts dividendes

1er septembre 2020

 

1 – Rendement annuel et bêta sur 5 ans
.

* Sur les 5 dernières années, le titre a eu un rendement annuel de 2,1%(2)  comparé à 4,4%(3) pour l’indice TSX.

Le rendement de 3 compétiteurs a été comme suit :

→ Banque Royale (RY)8,3%

→ Banque TD (TD)6,6%

→ Banque de Montréal (BMO): 4,6%

* Son bêta* est de 0,84 (4), ce qui témoigne d’une volatilité plus faible que celle de l’indice de référence.

 

2 – Dividende

.
*
Le taux effectif du dividende annuel (5) est de 6,5%. Il est plus élevé que celui de ses compétiteurs, soit:

→ Banque Royale (RY)4,3%

→ Banque TD (TD)4,8%

→ Banque de Montréal (BMO): 5,1%
.

* Le taux de distribution du dividende* est de 64% (5). Il est comparable à celui de ses compétiteurs, soit:

→ Banque Royale (RY)56%

→ Banque TD (TD)61%

→ Banque de Montréal (BMO): 61%
.

* Depuis 5 ans, le dividende trimestriel est passé de 0,70 à 0,90, une hausse annuelle de 5%. Ses compétiteurs :

→ Banque Royale (RY)6,5%

→ Banque TD (TD)9%

→ Banque de Montréal (BMO): 5,5%

 

3-    Évolution du bénéfice et ratio cours-bénéfice*
.

Le bénéfice net est passé de $7,3G en 2014 à $8,8G en 2019, une hausse annuelle de 3,8% (6).

Le titre se transige à un ratio cours-bénéfice* de 10,0 (5)Ses compétiteurs :

→ Banque Royale (RY)13,0

→ Banque TD (TD)12,7

→ Banque de Montréal (BMO):12,0

 

4 -   Stabilité financière
.

Les banques à charte canadiennes sont soumises à des règles de capitalisation imposées et vérifiées par le Bureau du Surintendant des Institutions Financières (BSIF). Ainsi, elles sont tenues de respecter des ratios financiers leur permettant d’assurer leur stabilité peu importe les conditions du marché.

Le Rapport de Gestion inclus dans le Rapport Annuel 2019 conclut que BNS excède largement les exigences de capitalisation minimum auxquelles elle est sujette.

Comme les autres banques, les résultats et la situation financière de BNS ont été affectés de façon significative par la pandémie et la crise boursière 2020. Ainsi, le bénéfice net du 3e trimestre 2020 est passé de $2G à $1,3G et le rendement des capitaux propres a diminué de 11,5% à 8,3%. Les baisses ont été plus importantes que pour d’autres banques en raison notamment de l’impact de la crise financière en Amérique du Sud et aux Antilles.

Toutefois, le rapport de gestion intérimaire du 3e trimestre 2020 (7) commente en détail les résultats et la situation financière de BNS. On retient qu’au 31 juillet 2020 :

* ses ratios de fonds propres et de levier dépassaient amplement les ratios minimaux imposés par le BSIF ;

* BNS est en bonne posture pour maintenir son dividende et accroître ses activités dans les marchés qu’elle dessert.

.

5 - Cote Morningstar
.

Morningstar attribue la cote 3 étoiles à BNS. Ceci veut dire que l’organisme estime que la juste valeur du titre est supérieure à sa cote boursière. En date du 31 juillet 2020, Morningstar estimait la juste valeur de BNS à US$56,26 alors que le titre se transigeait à US$43,40 à la fermeture de la journée précédente.

 

6 - Les nouvelles
.

À part les informations qui commentent les effets de la pandémie sur l’économie et les entreprises, nous n’avons noté aucun autre fait qui devrait influencer spécifiquement l’analyse prospective de BNS.

 

7-  Les commentaires et recommandations d'analystes financiers
.

Stockchase recense 7 recommandations d’analystes  (juin à août 2020), soit :

* 5 Buy

* 2 Hold

TipRanks recense 8 recommandations d’analystes, soit :

* 2 Buy

* 5 Hold,

* 1 Sell


 

Synthèse

 

Éléments positifs :

® Le rendement du dividende de 6,5% est le plus élevé des banques à charte canadiennes.

® Le dividende a été augmenté en 2020.

® Depuis 5 ans, la société a augmenté son dividende à raison de 5% à chaque année.

® Le bénéfice net est en progression (bien que modeste) depuis 5 ans.

® Le titre se transige à un ratio cours-bénéfice légèrement inférieur à ses compétiteurs.

® BNS jouit de la cote Morningstar 3 étoiles qui suggère qu’il serait sous-évalué.

® La société est profitable et la situation financière satisfait amplement aux exigences de capitalisation réglementaires du BSIF.

 

Éléments neutres :

® Les recommandations d’analystes sont partagées entre Buy et Hold, avec une seule Sell.

 

Éléments négatifs :

® Le rendement boursier annuel des 5 dernières années est négligeable et inférieur à celui de ses compétiteurs.

® Le taux d’augmentation annuel du dividende est inférieur à celui de ses compétiteurs.

 

Conclusion
.

En raison de son  haut dividende (6,5%) et du fait que la société fait partie du groupe exclusif et surveillé des banques à charte canadiennes, le titre de Banque Scotia satisfait aux critères minimum d'analyse de PORTEFEUILLE 101.

Nous croyons que la société devrait être en mesure de maintenir, voire de hausser son dividende dans le futur.

Toutefois, à cause du rendement inférieur du titre au cours des 5 dernières années, l’investisseur aurait avantage à analyser les titres de ses principaux compétiteurs en vue de déterminer s’ils représentent de meilleures alternatives de placement.


(1) Source : Ces données et les précédentes sont tirées du Rapport Annuel 2019
(2) Source : Canadastockchannel.com
(3) Source : Fonds Scotia Indiciel Canadien. Les rendements sont calculés en date du 31 juillet 2020.
(4) Source : Yahoo Finance
(5) Source : CIBC Investors Edge
(6) Pour les années financières terminées entre décembre 2014 et décembre 2019, selon les états financiers annuels.
(7) Résultats du troisième trimestre 2020


Nota
Une conclusion positive ne constitue pas une recommandation d'achat. Toute recommandation d'acheter un titre doit être faite en tenant compte de paramètres tels que l'horizon de rendement, la structure du portefeuille et les conditions propres à chaque investisseur.

PORTEFEUILLE 101 © Tous droits réservés

PORTEFEUILLE 101 © Tous droits réservés