L'Atelier

Évaluation de titre


Nota:

Cette section présente un processus simplifié d'évaluation de titre. L'évaluation est basée sur les critères décrits dans le fondement Comment analyser un titre.

Au contraire d'un processus simplifié, un processus exhaustif exigerait davantage de temps et d'information. Il pourrait révéler des éléments additionnels qu'on devrait considérer pour produire une évaluation complète. Le processus simplifié est un point de départ qui aide à effectuer une première sélection de titres.


EMERA INC.

(TSE:EMA)

 

CATÉGORIE: Titre à dividende, indiciel

Rendement de Emera sur 10 ans

Évaluation en date du 15 mars-19

Sur les cinq (5) dernières années, soit de février 2014 à février 2019 :

Le rendement annuel du titre (incluant dividendes) a été de 13,5% comparé à 4,1% pour l’indice TSX.

Les revenus ont connu une croissance annuelle de 24%;

Le bénéfice net est passé de $255 millions à $710 millions, une augmentation moyenne annuelle de 22%.

La dette nette à long terme a augmenté de $19,3 milliards, passant de $6,3 à $25,7 milliards, tandis que l’actif net à long terme (excluant l’achalandage*) a cru de $15,7 milliards, soit de $7,5 milliards à $23,2 milliards. La dette nette a donc augmenté plus rapidement que l’actif net à long terme, de l’ordre de $3,7 milliards.

Le taux du dividende est de 4,8%, un taux plus élevé que ceux d'Algonquin Power (AQN) 4,6% et Fortis (FTS) 3,7%.

Le taux de distribution du dividende* est de 77%, ce qui laisse place à des augmentations futures.

Enfin, EMA a augmenté son dividende de 10,5% par année (en moyenne), passant de $1,44 en 2014 à $2,36 en 2019.

L’action se transige à un cours-bénéfice* de 16,2, comparé à 32,9 pour AQN et 19,8 pour FTS. Il est inférieur au ratio de 18 de l’indice TSX.

Le seul point sur lequel on peut s'interroger est que la dette nette a augmenté plus rapidement que les actifs à long terme (excluant l’achalandage) de $3,7 milliards. Or, l’achalandage s’élève à $6,3 milliards. Ce dernier est principalement attribuable à l’acquisition de TECO Energy en 2016. Cette dette excédentaire a donc servi à financer cet achalandage. Or, depuis 2016, le bénéfice net d’EMA a plus que doublé et la trésorerie provenant de l’exploitation a augmenté de plus de 60%. On peut supposer que l’acquisition de TECO a contribué à ces résultats. Pour cette raison et compte tenu que tous les autres paramètres d’évaluation sont extrêmement positifs, il n’y a pas lieu de disqualifier le titre d’EMA.


approved

Conclusion: l’action de EMERA répond aux critères d'analyse simplifiée de PORTEFEUILLE 101.

Nota
Une conclusion positive ne constitue pas une recommandation d'achat. Toute recommandation d'acheter un titre doit être faite en tenant compte de paramètres tels que l'horizon de rendement, la structure du portefeuille et les conditions propres à chaque investisseur.

PORTEFEUILLE 101 © Tous droits réservés

PORTEFEUILLE 101 © Tous droits réservés